BRZRKR (2021)

Boom! Studios |
Note
5/10
5
Covers BRZRKR

Comics Info

  • Date de sortie : 03 Mar, 2021
  • Langue : Anglais
  • Scénario : Matt Kindt & Keanu Reeves
  • Illustrations : Ron Garney
  • Type : Single
  • Pages : 48
  • Numéro : #1

Résumé

L’homme connu seulement sous le nom de Berzerker est mi-mortel et mi-Dieu, maudit et contraint à la violence… même au sacrifice de sa santé mentale. Mais après avoir erré dans le monde pendant des siècles, Berzerker a peut-être enfin trouvé un refuge – travaillant pour le gouvernement américain pour mener des batailles trop violentes et trop dangereuses pour quiconque. En échange, Berzerker recevra la seule chose qu’il désire – la vérité sur son existence sanglante sans fin… et comment y mettre fin.

 

Autant être direct avec vous, ce premier tome de BRZRKR, bien que très attendu, a eu l’effet d’un pétard mouillé… Il est vrai que lors de son annonce, la plupart des lecteurs dont je fais partis se sont enthousiasmé à l’idée de retrouver notre Keanu Reeves en héro de comics. D’ailleurs c’est assez pertubant car visuellement, même si les dessins sont très inégaux, on ne peut se détacher du visage de Keanu Reeves.


Au niveau du scénario, on ne peut clairement pas dire que ce Brzrkr soit d’une originalité folle. Encore un immortel qui, sans savoir d’ou il vient, parcours la Terre et l’Histoire en proposant sa lame aux plus offrants… Dès les premières planches, on commence a trouver des similitudes avec The Old Guard mais en version solo. Brzrkr est un peu un mix entre John Wick et The Old Guard ; Violent et seul contre tous ! Une trame pas forcément compliqué mais peut-être un peu indigeste car passé les bons 2/3 de pages extrêmement violentes, on finit par se perdre comme notre héros dans le dédale de ses pensées. Pour le moment, tout est encore très flou mais ne jugeons pas cela trop vite, les prochains numéros nous éclairciront surement tout ça. Il en reste des pages de violence pure, de membres arrachés, explosés, déchirés et des litres et des litres de sang. Berzerker ne fait pas dans la demi-mesure et on l’a bien sentit.
Graphiquement, c’est assez inégale. Les dessins sont a mon goût parfois assez sommaire et les pages très pauvres avec de grands aplats de couleurs et quelques éléments de décors. Les traits sont épais et les pages n’ont finalement aucune finesse… En même temps pour arracher des corps ou exploser des têtes, en avons-nous vraiment besoin.


Bref, un premier numéro pas forcément concluant sur le papier mais dont la lecture m’a projeter quelques années dans le futur. En effet, très rapidement, Netflix a annoncé avoir obtenu les droits d’adaptations en film (ou série) du comics BRZRKR avec Keanu Reeves dans le rôle principale. On commence alors fortement a imaginé ce que cela pourra donner avec un Berzerker aussi froid qu’un John Wick et puissant comme un Dieu. C’est à se demander si finalement, ce comics n’avait pas pour but de simplement vendre l’idée de BRZRKR à un studio. Nous verrons ce que donnerons les numéros suivants…

Reviews ( 0 )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commander le comics

Télécharger :

BRZRKR #1

Show times

Découvrez d’autres comics

x