Dceased : hope at world’s end (2021)

Urban Comics | Dc Comics
Note
6,2/10
6,2
Covers Dceased Hope at World's End

Comics Info

  • Date de sortie : 09 Avr, 2021
  • Langue : Francais
  • Scénario : Tom Taylor
  • Illustrations : Collectif
  • Type : Broché
  • Pages : 176

Résumé

L’équation anti-vie a infecté plus d’un milliard de personnes sur Terre. De chaque côté de l’échiquier, héros comme vilains, nombreux sont ceux qui lui ont succombé. Immédiatement après la destruction de Metropolis, Superman et Wonder Woman mènent un effort pour endiguer la vague d’infection, préserver et protéger les survivants et essayer d’entrevoir la lumière au bout du tunnel. À l’heure la plus sombre de la Terre, l’humanité fait face à son plus grand défi, ne pas perdre espoir, quand tout semble déjà perdu.

 

Avant toute chose, sachez que pour une meilleure compréhension des évènements de ce Dceased : home at world’s end, il vous faut avoir lu préalablement Dceased et Dceased : Unkillables. Ça tombe bien, nous en avons déjà parlé sur ComicsOwl et notre avis est en ligne. Mais revenons à ce Dceased : home at world’s end ou nous suivons les jeunes Jon Ken et Damian Wayne face une horde de « zombies » atteints par l’équation anti-vie et menée par le puissant Black Adam. Bien sur, face à une menace si importante et un monde au bord du gouffre, ils seront aidés par des membres de la League comme Wonder Woman, Cyborg, Martian Hunter, Superman ou même le terrible Lex Luthor…

 

Nous suivons donc ces héros dans ce combat qui semble clairement perdu d’avance. En effet, l’équation anti-vie peut infecté n’importe qui avec une simple goutte de sang. Une morsure, une griffure, une éraflure et le plus puissant des super-héros peut passer de l’autre coté. Une aventure trépidante qui se lit très facilement malgré ses 176 pages. Même intégré dans une scénario plus grand dont nous n’aurons le fin mot qu’à la fin de l’année, ce Dceased : home at world’s end a un début et une fin. Comme pour marqué encore plus l’importance de cet évènement, cette histoire nous est raconté par Jimmy Olsen, témoin avec son appareil photo des premiers moments de l’infection et de la bataille de nos héros. Si certains arcs narratifs ne m’ont clairement pas captivés, celui de Dceased écrit par Tom Taylor me captive car son équation anti-vie n’a aucune limite et touche tout le monde sans distinction, faibles comme puissants, méchants comme gentils.

 

Graphiquement, c’est malheureusement les montagnes russes. Si certains chapitres sont assez beaux et très agréables à lire, d’autres vous demanderont un peu plus de concentration pour ne pas les zapper. J’aime assez le trait de Marco Failla qui est très frais, très simple et agréable aux yeux. Malheureusement, d’autres sont très bruts et nous gâchent un peu le plaisir.


Dceased : home at world’s end n’est pas essentiel dans cet arc narratif Dceased. Un peu comme l’album Unkillables, je le considère comme des albums secondaires donc la lecture peut apporter quelques informations supplémentaires mais guère plus. Si vous ne pouvez pas vous offrir tous les albums de l’arc Dceased, réservez-vous pour les principaux : les Dceased. Mais si comme moi, vous aimez cette histoire, lancez-vous pour en découvrir toutes les histoires.

 

Reviews ( 0 )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commander le comics

Commander :

Dceased : hope at world’s end

Show times

Découvrez d’autres comics

x