JLA – Seule Contre Tous (2000)

Dc Comics | Soleil
Note
7/10
7

Comics Info

  • Date de sortie : 03 Juil, 2001
  • Langue : Français
  • Scénario : Christopher Moeller
  • Illustrations : Christopher Moeller
  • Type : Album
  • Pages : 120

Résumé

Ils sont les plus grands héros du monde. Superman, Batman, Wonder Woman, The Flash, Green Lantern, Aquaman et Martian Manhunter … chacun un héros d’une grande puissance mais ensemble, ils forment l’équipe de rêve ultime – la Justice League of America! Un mal ancien s’est réveillé et s’élève de sous la terre ; le dernier des dragons ! Mais Wonder Woman apprend de l’Oracle à Delphes, que si la JLA le combat ensemble, ils seront tous détruits… Wonder Woman va devoir tromper et mentir à ses camarades, et tester sa force puissante contre cette terrible menace – seule !

 

C’est en fouillant dans ma bibliothèque que j’ai redécouvert cet étrange comics. JLA – Seule Contre Tous est sortit en 2001 aux éditions Soleil dans un format plus proche de la BD traditionnelle que du comics broché. Un grand format donc qui rend hommage aux sublimes illustrations de Christopher Moeller qui nous propose ici une toile de maître à chaque page. Attiré d’abord par cette intrigante couverture, j’ai été hypnotisé par la beauté des planches qui semblent avoir été toutes peintes à la main. La belle et puissante amazone Wonder Woman est divine sur certaines pleines pages.

 

Forcément, qui dit 2001, dit une Justice League of America à l’ancienne, aussi bien au niveau de ses membres que de leurs costumes. Dans JLA – Seule Contre Tous, nous retrouvons donc autour de la table Superman, Batman en cape bleue et grandes oreilles pointues, Aquaman en mode cheveux longs et barbe, Martian Manhunter, Green Lantern avec Kyle Rayner, Flash et bien sûr Wonder Woman avec son mythique short étoilé. Une JLA avec aussi des enjeux plus proche des mortels puisqu’ils sont confrontés à une irruption de volcan, un conflit dans les balkans ou une météorite se dirigeant vers la Terre…

 

D’ailleurs, même l’intrigue principale de JLA – Seule Contre Tous est différent de ce qui a pu se faire dans les autres comics. Ici, Wonder Woman devra affronter la maléfique femelle dragon Drakul Karfang dans les Alpes Suisses. Un ennemi plus puissant qu’on ne pourrait imaginer et qui, d’après l’Oracle interrogée par Wonder Woman, viendrait à bout de tous les membres de la Justice League. C’est ainsi, et c’est une partie extrêment jouissive du scénario, que Diana va devoir mettre hors-service les membres de la Justice League pour affronter seule et au péril de sa vie Drakul Karfang. L’occasion de voir que Wonder Woman n’est pas seulement puissante mais aussi extrêmement intelligente pour trouver et exploiter les faiblesses de ses amis. Malgré tout, le scénario est assez simpliste et ne génère que très peu de tension et de suspense, les évènements se déroulant très rapidement.

 

JLA – Seule Contre Tous est un album à lire non pas pour l’histoire mais pour la beauté des illustrations de Christopher Moeller et sa mise en beauté de la belle Amazone Wonder Woman. De plus, dans sa version aux éditions Soleil, nous avons le plaisir d’avoir à la fin des croquis de l’artiste ainsi que quelques notes de travail. Magnifique.

 

Reviews ( 0 )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commander le comics

Commander :

JLA - Seule Contre Tous

Show times

Télécharger (Kindle) :

Justice League of America: A League of One (Anglais)

Show times

x