Justice League/Black Hammer (2020)

Urban Comics | Dark Horse
Note
5,5/10
5,5

Comics Info

  • Date de sortie : 03 Juil, 2020
  • Langue : Français
  • Scénario : Jeff Lemire
  • Illustrations : Michael Walsh
  • Type : Broché
  • Pages : 144

Résumé

Venant de mondes différents, la Ligue de Justice et les champions oubliés de Spiral City étaient amenés à ne jamais se rencontrer. Mais lorsque qu’un mystérieux voyageur temporel croise leur chemin, tout bascule. Les anciens héros de Spiral City se retrouvent sur Terre-2 tandis que Batman, Superman, Wonder Woman et le reste de la Ligue atterrissent dans la paisible ferme des compagnons d’armes du héros disparu Black Hammer. Si les héros ont échangé leurs places, les problèmes restent bien les mêmes !

 

Autant être honnête avec vous : je n’ai aucune idée de qui se cache derrière le nom de Black Hammer et encore moins les noms d’Abraham Slam, Colonel Weird, Talky-Walky, Barbalien, Golden Gail et Madame Dragonfly ! J’aime à penser que je ne suis pas le seul dans ce cas là puisqu’en VO, ce comics était intitulé Black Hammer/Justice League mais renommé Justice League/Black Hammer sûrement pour attirer les lecteurs sur notre League bien aimée et ça a fonctionné sur moi.

 

Graphiquement, je n’ai que très peu accroché au style graphique de Michael Walsh avec ses lignes fortes et ses ombres parfois très (trop ?) marquées. De plus la qualité d’illustration est assez inégale d’une page à l’autre. Si certaines planches sont assez belles avec des héros bien dessinés, on peut les retrouver quelques cases plus loin presque méconnaissables. Néanmoins, j’ai aimé les couleurs utilisées sur Justice League/Black Hammer. En effet, elles sont très pales, presque pastels et les yeux s’y posent avec plaisir là ou certains comics poussent la saturation et le contraste à fond !

 

Concernant l’histoire, ne vous attendez pas, comme se fut mon cas, à voir ces anciens héros de Spiral City affronter une menace commune côte à côte avec la Justice League. L’histoire nous emmène dans la paisible ville de Rockwood ou nos ancien héros de Spiral City sont “prisonniers” depuis 10 ans lorsqu’un mystérieux voyageur débarque… Abraham Slam, Colonel Weird, Talky-Walky, Barbalien, Golden Gail et Madame Dragonfly vont alors intervertir de réalité avec la Justice League et débarquer à Metropolis ! Batman, Superman, Flash, Cyborg et Wonder Woman vont donc apparaitre à Rockwood et reprendre une vie normale dans la ferme. Les 2 équipes vont alors tout tenter pour découvrir l’identité de ce mystérieux voyageur et le moyen de regagner leur monde. Le problème c’est que rapidement, le nom du possible méchant à l’origine de cette échange m’est apparu. De plus, il est assez étrange pour le lecteur de lire et suivre les aventures de héros qu’il ne connais pas du tout. En effet, si vous ne lisez pas Black Hammer, vous ne connaitrez rien de ces héros, de leurs pouvoirs, leurs faiblesses et leurs motivations. Tout restera donc très superficiel et finalement, on finit par ne suivre avec intérêt que notre Justice League adorée.

 

Bref, avec du recul, je pense qu’il aurait été préférable, avant de lire Justice League/Black Hammer, de me lancer dans la lecture du comics Black Hammer chez Dark Horse Comics pour en savoir plus sur eux. En connaissant leur passé et les raisons de leur arrivée dans la ville de Rockwood, j’aurais sûrement plus apprécié ce crossover et ma note aurait sensiblement été différente.

 

 

Reviews ( 0 )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commander le comics

Commander :

Justice League/Black Hammer

Show times

x