Initialement prévu pour le mois de juin 2020, puis d’août 2020, puis d’octobre 2020, Wonder Woman 1984 est enfin sortit le 25 décembre 2020. Un second opus de la guerrière amazone à la sortie cinéma très mouvementée puisqu’elle n’est sortit que en salle qu’aux USA là ou, en France, elle est encore repoussée à cause de la crise sanitaire de la Covid19. Pour cela, Warner Bros a innové et annoncé que la sortie de son nouveau film se ferait le même mois au cinéma et sur sa plateforme de streaming HBO Max. ComicsOwl a eu la chance de pouvoir découvrir Wonder Woman 1984. Alors que vaut ce nouveau film d’une durée de plus de 2h30 ? Est-ce un retour en force de Gal Gadot et Patty Jenkins ? Découvrez dès maintenant mon avis sans spoilers sur WONDER WOMAN 1984.

WONDER WOMAN 1984
par Patty Jenkins
avec Gal Gadot, Chris Pine, Kristen Wiig, Pedro Pascal…
151 min

Après la Première Guerre Mondiale, nous retrouvons donc Diana Prince, la Guerrière Amazon Wonder Woman dans les années 80. Elle y mène une vie tranquille, travaillant le jour au musée et s’absentant de temps en temps pour aider les gens en difficultés. Super-héroïne, elle agit néanmoins dans l’ombre et ses apparitions soulèvent souvent des questions des journalistes « Qui est-ce ? Pourquoi reste-elle caché ? ». Une petite vie bien rodée, assez calme mais marquée par le manque cruel de Steve Trevor qui laisse Diana dans une grande solitude. Si les années ont passées, le cœur de Diana est toujours marqué par la disparition de son grand amour. Mais a-t’il vraiment disparu ? Et qui est ce mystérieux Maxwell Lord ? Wonder Woman va devoir se dévoiler au monde pour tenter de le sauver.

Autant vous le dire de suite, je ne suis pas à la base un grand fan de Wonder Woman au cinéma. Le premier film Wonder Woman de 2017 m’avait laissé un peu sur ma faim. Il est vrai que j’avais adoré l’intervention de Diana en Wonder Woman dans Batman V Superman: Dawn of Justice de Zack Snyder sortit en 2016. Très élégante, mystérieuse, elle était aussi très puissante et une tête brulée. Son combat face à Doomsday m’avait captivé. Alors forcément, quand je l’ai retrouvé dans le premier film de Patty Jenkins, je l’avais forcément trouvé trop calme, trop douce mais j’avais mis ça sur le coup de sa jeune expérience dans le monde des Hommes. Malheureusement, j’ai trouvé Wonder Woman (2017) finalement bien plus interessant que Wonder Woman 1984 (2020). Je vais être franc avec vous, je me suis ennuyé durant les 2h31 que dure le film. Je n’y ai pas retrouvé la Wonder Woman que j’avais tant apprécié aux cotés de Batman et Superman. Diana Prince m’a déçu autant que les méchants du film. Elle, si forte, est finalement bien faible dans ce film (pour des raisons que je ne vous dévoilerais pas ici) et les scènes d’action et de combats y frôlent parfois le ridicule et c’est le cœur lourd que je l’écris. Il m’est arrivé durant le film de lâcher des « Oh nooooon quand même pas… » ou des « Mon Dieu. Elle a osé… ». J’aurais tellement aimé y voir la guerrière de Zack Snyder que cette Wonder Woman, finalement plus proche sur bien des points de la série de 1976 avec Linda Carter.

Un ridicule qui touche aussi les grands méchants de ce Wonder Woman 1984. Si vous êtes un lecteur de comics, vous ne pouviez pas rester de marbre à l’annonce de Maxwell Lord en grand ennemi de Diana. Ces deux là ont en effet un lourd passif dans le comics et une confrontation qui a quelque peu marqué l’univers DC Comics. Malheureusement, le Maxwell Lord de WW84 ne vaut pas celui du comics. Quel déception… Larmoyant, pitoyable voir presque attendrissant, il est bien loin du grand ennemi de la Justice League qu’on lui connait. Si l’apparition et l’évolution du personnage de Cheetah est plus interessante, elle n’en finit pas moins par décevoir elle aussi, tout comme l’ultime confrontation avec Wonder Woman. Je suis surement vieux jeu et vous ne serez certainement pas d’accord avec moi, mais dans un film de super-héros, j’attends que le combat final soit spectaculaire et pas un monologue larmoyant de 15 minutes. Je crois bien que finalement, le final de Wonder Woman 1984 est une grande déception et pas à la hauteur de la guerrière amazone.

CONCLUSION

Wonder Woman 1984 est pour moi une grande déception et sera bien vite oublié. J’aurais aimé lui faire l’honneur d’une séance au cinéma lors de sa sortie (un jour peut-être…) dans les salles de cinéma françaises mais non. D’un coté certains apprécieront d’y voir plus de Diana Prince et ses sentiments. D’autres regretteront de ne pas assez voir de la guerrière amazone dans cette Wonder Woman. Néanmoins, le succès semble être au rendez-vous puisqu’un accord pour un troisième volet vient d’être signé entre Patty Jenkins et Warner Bros. Espérons que cette Wonder Woman nous réservera des combats mémorables. En attendant, il nous reste la Wonder Woman de Zack Snyder qui fera son retour dans une version de Justice League plus dark et violente… J’ai hâte.

Wonder Woman 1984 – Bande-annonce VOST-FR

Laisser un commentaire